énergie : hydrogène et transition

Développer l’hydrogène : pourquoi et comment ?

Depuis quelques mois, les annonces de plans stratégiques de développement de la filière hydrogène se multiplient à travers le monde. Certains voient dans ce gaz une solution miracle pour la décarbonation du système énergétique.

https://www.negawatt.org/Developper-l-hydrogene-pourquoi-et-comment

les atouts de la transition énergétique territoriale

À quelques jours du coup d’envoi des Rencontres nationales Énergie et territoires ruraux du 23 au 25 septembre 2020, Yannick Régnier, responsable de projets au CLER, publie « La transition énergétique territoriale, créatrice de valeur(s) et moteur de développement ».

https://cler.org/rapport-atouts-transition-energetique-territoriale/

aventures immobilières de l’agence des déchets nucléaires

Les étranges aventures immobilières de l’agence des déchets nucléaires

9 février 2018  Par Jérôme Thorel

Lisez ce document très intéressant qui ne se trouve pas en isère mais met en lumière ce que des personnes sont capables si nous ne faisons pas attention à notre environnement

https://www.lelanceur.fr/les-etranges-aventures-immobilieres-de-lagence-des-dechets-nucleaires/

Le népotisme toujours en vogue

Le népotisme toujours en vogue dans les collectivités locales

En mai 2017, Le Lanceur publiait la carte de France du népotisme. Un an plus tard, la loi de moralisation de la vie politique a incontestablement amené des progrès à l’Assemblée nationale et au Sénat mais, comme le montre ce premier bilan réalisé avec le magazine de France 2 Complément d’enquête (diffusé ce jeudi à 23h), le favoritisme familial est toujours autant en vogue au sein des collectivités locales.

Alors que le niveau des emplois familiaux a nettement baissé au sein des assemblées nationales, la France reste néanmoins classée au 23e rang du classement de l’ONG Transparency International “Indice de perception de la corruption”. Une des principales raisons à cela, c’est la corruption dans les collectivités locales… bien souvent liée à des cas de népotisme.

https://www.lelanceur.fr/le-nepotisme-toujours-en-vogue-dans-les-collectivites-locales/

En 2018, les inégalités de niveau de vie augmentent

Le taux de pauvreté augmente de 0,7 point en 2018, à 14,8 %

En 2018, en France métropolitaine, le niveau de vie médian de la population s’élève à 21 250 euros annuels, soit 0,3 % de plus qu’en 2017 en euros constants. Il poursuit sa lente progression depuis cinq ans, après avoir diminué à la suite de la crise économique de 2008. Les 10 % de personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 11 210 euros. Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie au moins 3,5 fois supérieur, au-delà de 39 130 euros.

En 2018, les niveaux de vie évoluent de façon contrastée. Celui des ménages les plus aisés augmente nettement. Il bénéficie de la progression des revenus du patrimoine, liée à la forte hausse des dividendes dans un contexte de fiscalité plus incitative à leur distribution plutôt qu’à leur capitalisation et d’une hausse des revenus d’activité. Celui des ménages les plus modestes se replie, principalement en raison d’une baisse des allocations logement.

Les inégalités de niveau de vie augmentent nettement en 2018, sans toutefois dépasser le point haut de 2011 : l’indice de Gini est de 0,298 en 2018, après 0,289 en 2017.

En 2018, 9,3 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté monétaire, soit 1 063 euros par mois. Le taux de pauvreté s’établit à 14,8 % en 2018. Il s’accroît de 0,7 point sur un an. L’intensité de la pauvreté est stable à 19,6 % en 2018.

La baisse des allocations logement induite par la réforme de la réduction du loyer de solidarité explique une part importante de la baisse du revenu des ménages modestes et de la hausse du taux de pauvreté. Cette baisse ampute les niveaux de vie tels qu’ils sont normalement mesurés, même si elle a été compensée dans le parc social par des baisses correspondantes des loyers, donc des dépenses des ménages concernés.

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4659174