Fuites d’eau: des communes de l’Isère et de Savoie dans le « Flop 3 » en Auvergne Rhône-Alpes

Chaque année, près de 700 milliards de litres d’eau potable, l’équivalent de plus de 270.000 piscines olympiques, se perdent quelque part en France, au fil des 850.000 kilomètres de canalisations desservant nos foyers. Pour autant, atteindre le « zéro fuite » semble impossible.

L’étude menée par le forum FluksAqua ne donne donc pas les volumes d’eau perdus en fuites, mais évoque ce qui pourrait raisonnablement être économisé. Ces calculs tiennent compte du caractère rural ou urbain des réseaux. « Les zones rurales sont mécaniquement défavorisées par rapport aux zones urbaines dans les chasses aux fuites d’eau, car elles ont beaucoup plus de longueur de canalisation par abonné à surveiller », justifie Olivier Le Marois, le président de FluksAqua. « Dans les zones de montagne, il y a aussi la question de la pression difficile à gérer, quand on a une fuite c’est alors une grosse fuite, mais l’impact est moins important car la ressource est là. »

article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/fuites-eau-communes-isere-savoie-flop-3-auvergne-rhone-alpes-999521.html

L’association française
des professionnels
de l’eau et des déchets

lien : https://www.astee.org/

lien : https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?eau_de_resseau.htm

Le Groupe de travail Bilan GES de l’Astee (Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement ; www.astee.org ) a conduit une étude pour déterminer le facteur d’émission de l’eau potable. Les valeurs ont été réalisées à partir de la moyenne des Bilan GES (complets) des principaux opérateurs français.